Want a ship ? Fine. Got two ships.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Want a ship ? Fine. Got two ships.

Message  Nikaïa Elsweyr le Jeu 16 Aoû - 13:07

L'atmosphère de la Cantina était surchargé par des relents acres d'alcool et de tabac, qui venaient ajouté à la lourdeur de l'air ambiant une teinte désagréable. Les tenanciers auraient mieux fait d'indiquer que le port du masque était de rigueur dans le bâtiment, Aleksei aurait emmener son casque ... Le bistrot se trouvait dans un quartier pauvre, majoritairement peuplé d'Esclaves de Mos Espa, pas loin du tracé du circuit de la Boonta Eve. Au rez de chaussée d'un immeuble qui avait vu des jours meilleurs, la cantina occupait un vaste espace et était pleine de marchands, souvent d'esclaves, contrebandiers et négociants de toutes les races et de toutes les espèces de la galaxie.

Comparé à d'autres établissements de Tatoinne, elle était donc plutôt bien fréquentée. Les commerçants n'étant pas connu pour leurs goûts prononcés pour les combats, il y avait rarement du grabuge ici. Même si entre les Esclavagistes Trandoshans, les contrebandiers correliens, et les ferrailleurs et autres marchands de tout poils, on avait vu des entrepreneurs plus blancs quand au respect des lois.

Aleksei se faufila jusqu'au bar pour récupérer son verre avant de retourner s'installer à sa table coincée dans le fond de la cantina. Le client avait dit de venir seul, et sans armes. Alors naturellement, Aleksei était venu armé, et accompagné. Namka, son fusil de poche adossée contre son fauteuil, se trouvait de l'autre côté de la cantina. Elle n'aurait aucun mal à assurer sa protection. Et Mark et Sinem se trouvait en appui à l'extérieur. S'il y avait du grabuge, ils sauraient foncer pour tirer le patron et son second de n'importe quel merdier. Aleksei portait, pour sa part, son vibro-couteau contre sa jambe, dans son étui en cuir, il faudrait qu'il pense à obtenir un blaster de poing. Toujours utile dans ce genre de situation.. Il n'avait pas son armure, uniquement un jean bleu et une veste verte, bariolée de camouflages militaires. Naturellement, il y avait, tout de même, sous sa veste, la partie intérieure de son armure, censée éviter des brulures graves à cause des coups de blaster. La protection était superficielle, mais c'était une protection quand même.

Un rapide coup d'oeil à sa montre et il se redressa, vida son verre et prit ses aises. Le client n'allait pas tarder, autant lui faire bonne impression.
avatar
Nikaïa Elsweyr

Messages : 26
Date d'inscription : 22/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Want a ship ? Fine. Got two ships.

Message  Espoir le Jeu 16 Aoû - 15:47

Neevo se souvînt au dernier moment qu'il avait déjà un rendez-vous avec quelqu'un pour le transport de marchandise. Il n'en avait absolument rien à péter de ce transport et n'hésitait pas à le faire savoir. Mais il était bien payer, donc... Enfin bref, le Rodien sortit de son "bureau", si l'on pouvait appeler ça comme ça, et si dirigea vers deux humains se tenants bien sagement à côté. Deux hommes de main tout à fait banal, qu'il interpella comme des chiens, manière "Srike, Rhyler, au pied !". Il était plus subtile que ça, mais prenait aussi un malin plaisir à rabaisser ses hommes. Il leur ordonna de le suivre et se dirigea vers la cantina avec les deux mecs. En chemin, il leur expliquait ce qu'ils auraient à faire ; c'était pas quelque chose de compliquer. Juste zigouiller le mec s'il ne s'avérait pas bon pour le boulot à faire...

Les trois personnes marchaient tranquillement dans la rue, comme si elles voulaient passer inaperçue. Elles se dirigèrent vers la cantina, qui se trouvait non-loin d'où ils étaient. Le Rodien s'arrêta un instant, plaça un blaster bien cacher dans sa veste et continua d'avancer.
Il n'était qu'un pauvre sous-fifre du chef du clan Desiljic. Neevo était le petit préféré de Jiliac, qui lui confiait les meilleurs hommes et les meilleures affaires. Mais il n'était qu'une petite brute arrogante qui n'hésitait même pas à envoyer je-sais-pas-combien d'hommes sur ses adversaires juste pour les faire souffrir inutilement. Il ne se battait jamais vraiment, laissant à ses hommes le soin de le faire pour lui.

Lui et ses hommes entrèrent dans la cantina et regardèrent autour d'eux, cherchant un homme ressemblant à la description qu'on lui avait donner. Ils le trouvèrent rapidement. Il était quasiment affalé sur sa chaise. Il n'était venu avec personne et sans armes. Etait-il devenu complètement cinglé ? Ou était-il juste si confiant qu'il venait sans rien ? Ou alors, il avait cacher une arme. Bah, Neevo s'en foutait royalement. Tant qu'il pouvait s'occuper du transport. Le Rodien marcha rapidement vers la table et s'assit ; un des deux hommes était rester avec lui, l'autre était rester à la porte. Il s'était adosser au mur juste à côté. Ils n'avaient fait preuve d'aucune discrétion aucune ; après tout, ici, la loi c'était eux. Pourquoi s'en priver ?
Il fixa son interlocuteur et commença à parler.


-Comme je vous l'ai déjà dit, j'ai du boulot pour vous. Etes-vous toujours partant ?
avatar
Espoir

Messages : 20
Date d'inscription : 10/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Want a ship ? Fine. Got two ships.

Message  Nikaïa Elsweyr le Jeu 16 Aoû - 16:14

Aleksei leva un sourcil et tourna ses yeux en direction du Rodien. Il s'attendait à un type dans son genre. Aucune subtilité. Aucune classe. Et forcément, il était venu avec ses deux malabars. En fait, Namka n'aurait peut-être même pas à tirer. Deux ? Contre lui ? Il était trop modeste pour se comparer à un guerrier Mandalorien, mais tout de même. C'était insultant.

Aleksei se redressa, et s'installa convenablement, laissant la place aux trois autres de s'installer à la table. Il avait prit une table pour 4 personne, par habitude. Et ici, cette habitude lui servait bien. Il lui faudrait une demi-seconde pour envoyer son couteau dans la gorge de son voisin si les choses tournaient mal. Une autre demi-seconde pour récupérer son arme, et une dernière demi-seconde pour descendre le deuxième porte-flingue. Ca faisait une seconde et demi pour laisser le rodien sans ses deux copains. En gros c'était trop long. C'est la raison pour laquelle il élabora aussitôt un autre plan.

Enfin, comme tout bon vétéran de guerre Aleksei élabora et évalua encore huit autres stratégies tandis que dans le même laps de temps, il répondait :
    [A. Freig] Ça dépend de vous. Vous avez pas précisé combien vous alliez me payer, et ce que je devais transporter. Vous m'avez pas non plus spécifier la destination et l'employeur. Alors ? C'est bien pour Jabba que je vais encore bosser ?
avatar
Nikaïa Elsweyr

Messages : 26
Date d'inscription : 22/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Want a ship ? Fine. Got two ships.

Message  Jan Doneeta le Jeu 16 Aoû - 17:08

Honda était de passage à Mos Espa pour une affaire, maintenant terminé, aussi, le Mandalorien se mit en quête d'un autre emploi qui nécessitait ses compétences et la plupart du temps, l'endroit le plus indiqué pour les dénicher était la Cantina, le Mandalorien s'y rendit donc, gardant son blaster sur l'épaule et son casque attaché à son armure.

Comme à son habitude, la salle de la Cantina était rempli et pas de gens très recommandable, ce qui est de toute façon le minimum lorsqu'on se rends sur Tatooine. Honda se rendit donc au bar pour commander un verre d'alcool, puis s'assit à une table assez au fond de la salle, posant son casque bien en évidence sur la table, cela étant fait exprès pour que les gens le remarque, ce qui était son but, étant donné qu'il cherchait un travail. Il remarqua tout fois un homme entouré de deux malabars, assis à table avec un autre homme, les trois semblait fortement discuté affaire, Honda se dit qu'il pourrait peut-être savoir de quoi il en retourne pour proposer ses services, mais préféra patienter, pour voir comment la situation allait évoluer.


avatar
Jan Doneeta

Messages : 12
Date d'inscription : 12/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Want a ship ? Fine. Got two ships.

Message  Darth Maul le Jeu 16 Aoû - 18:31

Stark venait d'arriver à Mos Espa ... une ville minable, remplit de minable émasculé, sans classe et sans amour propre. Des moins que rien ainsi que des voyous. Seulement, Tony n'avait pas le choix, il avait besoin d'argent, de beaucoup d'argent et rapidement. Il devait trouver un contrat, le remplir et prendre sa récompense. C'était un travail de larbin, mais les temps étaient dure pour lui, il devait s'adapter ou mourir. Marchant dans les rues, il cherchait un bar. C'est souvent dans ces endroits pitoyables que se trouvaient les chasseurs de primes, mercenaires, contrebandiers et donc, des potentiels employeurs.

Stark décida d’entrée dans une cantina assez reconnu sur la planète. Pour le Mandalorien, c'était un endroit miteux, pitoyable, invivable, la couleur des verres donnaient envie de vomir et l'odeur auraient pu faire dégueuler un rat. Ça sentait le pet, la sueur et d'autres odeurs dont il ne voulait même pas imaginer. C'était clair pour lui : Cette endroit était parfait. Un lieu aussi minable attirait forcément des acheteurs. C'est une bonne couverture pour passer inaperçu. Il regarda autour de lui. Tous des êtres aussi minables les uns que les autres, certains étaient ivres morts par terre, d'autre dansaient terriblement mal ... c'était une horreur quoi. Sauf peut être un homme avec une sorte d'armure, certes moins belle que la sienne mais tout de même.

Peut être que cette homme avait déjà un contrat, il pourrait se montrer intéressant de le surveiller de prêt. Stark se dirigea vers le bar et demanda un verre vide. Le barman en fut étonné et s'exécuta. Tony sortit un mouchoir de sa poche et essuya le verre poussiéreux qu'on avait osé lui servir. Une fois le ménage de fait, il demanda quelque chose de très fort. Un fois servit, il paya son verre. Stark s’apprêtait à boire lorsque trois hommes entrèrent dans la pièce."Des comiques, pensa immédiatement Tony,et en plus dirigé par un Rodien."Stark s'approcha du groupe assit autour de la table et dit :

- L'ami, la seule chose qui permettrait à votre homme d'être moins productif là tout de suite serait en fait qu'il devienne le mur contre lequel il s''adosse. Bien sûr, il ne serait pas à l'abri qu'un pauvre crétin vienne s'adosser contre lui. Ce qui soulèverait une question. Lequel est le plus crétin des deux? Je sais oui, c'est une énigme! Mais surtout ne vous inquiétez pas, je vais me creuser le citron et je vous donnerais la réponse. En attendant vous pourriez lui dire d'au moins faire semblant de bosser un peu. Ça ferai peut être un peu moins tache. Et pour répondre à la question que vous comptez soulever dans quelques secondes, je m'appelle Tony Stark, je suis mégalomane, égocentrique, sarcastique, imbu de ma personne et accessoirement Mandalorien. J'ai, sans le vouloir bien entendu, entendu votre "conversation" et je viens donc me présenter à vous dans l'idée de vous aider pour ce mystérieux contrat dont je ne sais rien. J'espère que vous avez pas mal prit ma remarque sur votre ami, mais je me disais que dans l'esprit où vous le payez probablement, il ne serait pas démesuré de lui demander de se bouger le derrière.

Stark était détendu, trop peut être. Il était dans son armure Mandalorienne, un blaster à porté de main. Il était sur que personne voulait d'effusion de sang et que tout se passerai bien. C'est donc sans gêne qu'il se permit de s'assoir à côté de l'homme en armure.
avatar
Darth Maul

Messages : 7
Date d'inscription : 14/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Want a ship ? Fine. Got two ships.

Message  Espoir le Jeu 16 Aoû - 19:41

A peine le Rodien eût-il finit sa phrase que son interlocuteur se plaça assit convenablement et "invita" les deux portes-flingues à venir s'asseoir à la table. Bizarrement, elle était pour quatre personnes, et ils étaient quatre. Méfiant, Neevo lui intima, d'un geste de la main, de rester adosser au mur. A la suite de cela, il écouta les questions de l'humain et s'apprêta à répondre ; il avait, bien entendu, prévu ces questions. Mais quelqu'un vînt interrompre les trois hommes assis à la table en parlant au sous-fifre Rodien sans aucun tact. Il ne savait même pas que ce qu'il faisait était dangereux. Très dangereux. Trop dangereux pour un abruti comme lui.

Mais il portait une armure Mandalorienne. Etrange, étrange. Il avait une arme et semblait prêt à s'en servir. Neevo sourit et claque des doigts ; le garde du corps, adossé au mur, prit son fusil blaster. Modèle léger, facile à porter, calibre moyen. Une cadence de tir plutôt rapide avec un temps de chargement quasi-nul. C'était une arme de très bonne qualité que celle utilisait par les deux gorilles. Celui su-cité s'approcha du "Mandalorien" et, sans qu'il n'eût le temps de réagir, pointa son arme sur sa gueule. Neeve rit à gorge déployée et se leva, désirant parler à cet imbécile.


-Sombre crétin. Tu croyez vraiment avoir la moindre chance d'insulter un ami personnel du chef du clan Desiljic ? Fais ta prière car tu risque fort de crever dans les deux minutes à venir.

Soudain, un groupe d'hommes en arme vinrent assommer le balourd. A coup de batte. Un des membres du groupe pointa son pisto-laser sur la tempe du Mandalorien et lui chuchota à l'oreille :

-Ta plutôt intérêt à nous filer ton armure et ton arme tout de suite. Ce serait pas cool qu'un petit incident t'arrive pour qu'on la prenne...

Il n'aurait pas dût venir avec une armure Mandalorienne. Enfin, c'était bien de venir en armure Mandalorienne, sauf quand on se retrouver dans la même posture que Tony. Les criminels des planètes dans le genre de Tatooïne ne crachaient sur rien pour récupérer de l'argent, et ils le prouvaient une nouvelle fois.

-Je vous le laisse... Il se tourna vers le "transporteur", celui qui devrait emmener la cargaison. Excusez-moi. Nous pouvons reprendre la discussion. Non, vous n'allez pas "encore" travailler pour Jabba. Vous allez travailler pour Jiliac, le chef du clan. La destination et la cargaison ne vous seront donnés que lorsque nous aurons votre accord. Au niveau de la paye, ce sera la modique somme de dix milles crédits standards. Vous disposerez également de l'escorte de quelques chasseurs. Pour plus de sécurité.
avatar
Espoir

Messages : 20
Date d'inscription : 10/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Want a ship ? Fine. Got two ships.

Message  Nikaïa Elsweyr le Jeu 16 Aoû - 19:55

Aleksei ne leva pas le petit doigt pour mettre fin à la bagarre. Ce n'était pas ses ognons, et il n'était pas du genre à chercher à prendre des baffes pour prendre des baffes. Namka, dans son coin, ne bougea pas non plus d'un millimètre. Assise à sa table, elle sirotait un café comme si tout ce remue-ménage était banal et qu'elle avait l'habitude (ce que faisait un client sur deux dans la cantina. Les autres prenaient des paris, et les derniers regardaient la scène avec intérêt).
    [A. Freig] Des chasseurs ? C'est si dangereux que ça ? Vingt mille crédits me semblent être un prix plus ... raisonnable vu la situation, dit le contrebandier avec un sourire.
Ne jamais engager de discussion avec un truand sans police d'assurance. Sa police d'assurance, à lui, c'était ses poteaux, à leurs positions. Pour le mandalorien en revanche, les choses ne semblaient pas se passer aussi bien que prévu ...
[justify]
avatar
Nikaïa Elsweyr

Messages : 26
Date d'inscription : 22/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Want a ship ? Fine. Got two ships.

Message  Jan Doneeta le Jeu 16 Aoû - 20:21

Honda constata que la table qu'il avait remarqué provoquait du grabuge, un autre Mandalorien, qui paraissait assez hautain d'après ce qu'entendait le mercenaire, était arrivé et semblait tenter de se mêler à l'affaire, malheureusement, certaines brutes qui trainait par là l'avait déjà importuné, en même temps, vu la rareté d'une armure Mandalorienne, cela n'étonna pas forcément Honda, elle était taillé pour le combat, revendu sur le marché noire, elle pouvait rapporter plus qu'une fortune.

Heureusement pour l'autre Mando'ade qui semblait bien mal embarqué, il faisait parti des Guerriers de l'Ombre, aussi, question d'honneur, Honda se devait de le secourir, et par chance pour les deux, Dao, l'un des nombreux contacts de Honda, pénétra au moment même dans la Cantina, comme s'y attendait Honda qui avait appelé ce dernier pour discuter affaire. Dao n'avait pas emmener son casque, question de discrétion élémentaire pour être utile à son ami, en fait, il n'avait même pas l'air d'être un Mando'ade, mais il restait aussi efficace et dangereux que son camarade déjà assis.
Les autres semblait déjà s'agité, le proprio allait pas tarder à gueuler s'il y avait du grabuge. Mais trois Mandaloriens dans la place, cela devrait presque suffire à calmer le jeu.

D'un signe, Honda indiqua à Dao de se tenir prêt et se leva, sous les regards des personnes attablés ça et là, certaines lui portant attention d'autre non. Avant même que l'un d'entre eux puisse réagir, Dao fut sur eux et deux des criminels de bas étages furent par terre, allongé par un prompte coup de crosse à la nuque. Deux autres tombèrent quand Honda arriva au niveau de la table, quelques micros-secondes plus tard et le dernier qui menaçait le Mandalorien se retrouva avec deux crosses de blaster laser pointé sur le crâne. Honda s'approcha alors de lui.


Ta mère ne t'a jamais dit que tu ne doit jamais importuné un Mandaloriens, des vermines de ton espèce, j'en bouffe une trentaine au petit-déjeuner, lâche ton arme et tu pourra peut-être sortir sans trop de dommage.

Puis Dao se tourna vers le reste de la salle, le fusil pointé prêt à tirer, manière très simple de dire, circulez, il n'y a rien à voir. Surtout que un autre Mandalorien pénétrait dans la Cantina, un autre ami de Honda qui se posta non loin de l'entrée, pour pouvoir assuré les arrières de son partenaire. Honda se tourna alors vers l'homme qui avait l'air de proposer le contrat.


Vous avez l'air d'avoir des trucs dangereux à faire, besoin de quelques Mandaloriens ? Comme ça vou aurez une protection efficace à terre. J'ai deux hommes avec moi et je pense que notre ami ne dira pas non pour quitter Tatooine au plus vite.
avatar
Jan Doneeta

Messages : 12
Date d'inscription : 12/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Want a ship ? Fine. Got two ships.

Message  Darth Maul le Ven 17 Aoû - 14:18

Tony se tenait la tête, il avait assez mal au crâne. Ces types n'y étaient pas allé de main morte. Heureusement, deux types lui avaient sauvé la mise. Des Mandaloriens eux aussi. Quand Zalasta apprendra ça il sera ravi, les Mandaloriens pures, pas des branleurs de la Death Watch. Mais Zalasta risque aussi de vouloir le tuer, après cet ... accident ... D'ailleurs il était là, assit à une table. La mine déconfite. Il n'arrivait pas à croire que Tony était aussi abruti et pourtant, c'est lui qui le connait le mieux ... il fut son maître d'arme pendant quelques années avant de partir avec lui de la Death Watch. C'est un homme d'honneur et fidèle à Tony. Il hésite pas à engueuler Stark ou à le cogner. Il est comme un père pour lui.

Le guerrier émérite se leva et colla une énorme droite à Tony qui chuta par terre. C'était ni la première fois, ni la dernière. Le Playboy se releva en se massant la joue. Zalasta portait son armure mais pas son casque, il était enveloppé dans une sorte de cape qui cachait la valeur de sa tenue. Contrairement à Tony, il n'était pas insouciant et arrogant. Il était relativement diplomate pour quelqu'un de sa race.


- Excusez le, bien qu'il soit adulte, il n'a rien dans la tête sinon son égocentrisme affligeant. Nous ne sommes pas là pour chercher des ennuis mais pour trouver un contrat. Nous sommes effectivement intéressé comme l'a souligné ce cher confrère.

Zalasta et Stark remercièrent Honda et son ami, tout en gardant un œil sur le Rodien et ses amis. Stark, quand à lui, récupéra son arme et n'osa plus bouger.

avatar
Darth Maul

Messages : 7
Date d'inscription : 14/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Want a ship ? Fine. Got two ships.

Message  Nikaïa Elsweyr le Ven 17 Aoû - 14:32

Aleksei regardait la scène incrédule. Les Mandaloriens avaient envahi Tatoinne ou quoi ? On ne l'avait pas tenu au courant. S'il avait sut, il ne serrait pas venu. Avec un regard en direction de la demi-douzaines de bonshommes en armure bariolées (et foutrement ridicule d'après lui, mais il garda ça pour lui), Aleksei lança bientôt au Rodien :
    [A. Freig] Owww ! Tout doux là, on va se calmer. Et les gens vont me faire le plaisir d'arrêter de débarquer par paquet de quinze. Une brique pour moi et mon équipage ça m'allait parfaitement. Mais je vais pas la couper en 15 pour faire plaisir à ces armoires de glace. D'ailleurs vue la subtilité avec laquelle ils viennent tous d'opérer, j'suis prêt à parier qu'ils foutraient la cargaison en l'air pour une bonne bagarre avec la douane Républicaine. Et moi avec. Et je tiens encore pas mal à ma peau, et pas mal à mon fric, donc je tiens pas mal à la cargaison. Donnez-moi une seule bonne raison de bosser avec ces types là.
Fallait pas exagérer non plus. 10 000 Dataries, ou 10 000 Trugguts, divisées par quoi ... 10 ? Ca faisait plus grand chose pour sa pomme. Lui n'allait pas risquer son vaisseau pour 1 000 petits crédits, c'était certain. Faudrait faire flamber la prime si on voulait partager la prime avec ces gaillards. Autrement, il préférait encore faire la peau à tout ce beau monde vite fait, et garder l'ensemble de leur matériel, et la tune aussi, pour lui tout seul ...
avatar
Nikaïa Elsweyr

Messages : 26
Date d'inscription : 22/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Want a ship ? Fine. Got two ships.

Message  Espoir le Ven 17 Aoû - 16:07

Neevo écouta la demande du chasseur de prime en face de lui. Vingt milles crédits pour cette mission, ça, il n'en était pas question. Mais quinze milles crédits étaient plus raisonnables. Il s'apprêta à donner sa réponse lorsque deux Mandaloriens surgirent de nul part. Ils abattirent en moins de deux la bande agressant le troisième Mandalorien. Mais... c'était quoi la merde là ? Comment ça se fait qu'il y ait autant de ces mecs en armures ici ? Il se passait quelque chose de pas normal, le Rodien en était certain. Mais quoi ? Il n'en savait rien.
Les deux Mandaloriens nouvellement arriver menacèrent le dernier de ces petites frappes encore debout, qui jeta son arme à terre et se barra en quatrième vitesse. Neevo avait observer le spectacle sans même réagir. Les deux... hommes s'approchèrent de la table et proposèrent leurs services pour aider dans la mission. Ils étaient quatre à se proposer apparemment...

Soudain, le troisième Mandalorien, qui était auparavant menacer, se fit frapper par... un autre Mandalorien. Mais bordel, combien ils étaient ? Tatooine appartenait aux Hutts. AUX HUTTS ! Pas aux Mandaloriens. Le... Neevo avait perdu le compte... Le dernier Mandalorien arriver proposa lui aussi ses services. Six. Ils étaient six putains de Mandaloriens à se proposer pour cette mission somme toute banale. Ils étaient tous cinglés, mon Dieu ils étaient tous cinglés...

Alors que le Rodien se lamentait sur la "tarétitude" de ces énergumènes, l'homme avec qui il parlait en premier se leva et les envoyas royalement chier. Il voulait leur faire comprendre que la mission était à lui et qu'il ne voulait pas partager la prime. Une idée, lumineuse, brillante, traversa l'esprit de Neevo, foudroyant littéralement son cerveau. "Mais oui, c'est ça !". Il se leva d'un seul coup et fit signe à son garde du corps... celui qui n'était pas assommer, bien sûr, d'en faire de même.


-Vous allez commencer par tous vous calmez, merde. On est dans une cantina de TATOOÏNE, qui appartient logiquement aux HUTTS du clan Desiljic. Qu'est-ce que six Mandaloriens viennent foutre ici ?
Enfin bref, ça je m'en carre complètement à la limite. Je n'ai besoin que d'une personne pour s'occuper du transport. Néanmoins, Jiliac préfère garder ses chasseurs pour défendre ses intérêts ; les temps sont durs. Donc, je vais payer le premier qui m'a contacter pour cette mission -le seul qui est à peu près normal ici d'ailleurs- la modique somme de 10.000 crédits pour le transport. Je paye en outre 5.000 crédits pour chaque personne pouvant se charger de l'escorte. Il faut un minimum de deux chasseurs d'escorte et un maximum de deux hommes dans le vaisseau du transporteur. C'est mon unique prix messieurs. A vous de réfléchir.


Ayant finit de parler, il ordonna à son porte-flingue de réveiller son collègue. De toute façon, face à un tel attroupement, ces deux crétins ne servaient plus à rien. Les autres abrutis qui demandaient du boulot semblaient avoir besoin d'argent ; ils ne tenteraient donc logiquement rien contre Neevo.
avatar
Espoir

Messages : 20
Date d'inscription : 10/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Want a ship ? Fine. Got two ships.

Message  Nikaïa Elsweyr le Ven 17 Aoû - 16:37

Aleksei posa ses mains sur la table, en promenant un regard amusé sur les six gus en armure. Il leur sourit de toutes ses dents avant de déclarer :
    [A. Freig] Namka. Y'a du travail pour toi ici.
Au fond de la salle, la jeune femme saisit le fusil de sniper de poche adossé à sa chaise. La police d'assurance d'Aleksei, c'était elle. Elle pressa également un bouton sur son comlink, et l'instant d'après, une femme et un homme, sans armures, mais armés jusqu'aux dents, apparurent dans l'encadrement de la porte. Sinem et Mark étaient là aussi. Et, Mandaloriens ou pas, ils étaient quatre, armes en main, prêts à faire feu. En l'espace de quelques secondes, les six guerriers de l'ombre pouvaient être abattus et l'affaire se terminer en bain de sang.

Aleksei dégaina son couteau de combat et le mit bien en évidence entre ses mains. La lame faisant au moins vingt-cinq centimètres, il y avait de quoi terrifier un abruti et donner à réfléchir au plus téméraire des guerriers.
    [A. Freig] M'aviez prit pour un débutant hein ? dit-il, narquois, en direction du Rodien.
Puis il se tourna vers les autres.
    [A. Freig] C'est inutile de faire un geste brusque messieurs. Même pas la peine de diriger vos mains vers vos holsters. Et toi (fit-il en direction de Tony), tu vas me faire le plaisir d'enlever tes gants à rayons (il fit un signe de tête en direction des gants du bonhomme). Tu as trois secondes. N'essaie même pas de faire le malin. Namka attends impatiemment depuis un certain temps l'occasion de tester son fusil sur une armure Mandalorienne. (Et Namka de terminer en adressant un clin d’œil un sourire aguicheur au-dit Mandalorien).
Aleksei marqua une petite pause le temps de laisser le Rodien reprendre ses esprits, et poursuivit :
    [A. Freig] Bien. Maintenant c'est moi qui pose les conditions. Il se trouve, messieurs, que j'ai quasiment les moyens de remplir ce contrat tout seul. Un chasseur Cloakshape et un transporteur lourd. Et je ne fais confiance à aucun de vous six pour assurer mes arrières pendant que nous volerons tranquillement vers notre destination. Alors voila comment ça va se passer. Ceux d'entre vous qui sont volontaires pour cette mission, vont prendre contrat avec moi, et pas avec monsieur Neevo ici présent. Je prends le contrat au nom de tout le monde avec un transport et 4 Chasseurs maximum, parce que je doute que Monsieur Neevo ici présent prendra plus. Ce qui nous fait un contrat d'une valeur totale de 30 000 Dataries. J’engage les trois moins chers d'entre vous. Faites vos offres. Vous toucherez 20% de votre contrat immédiatement, et 80% à l'arrivée.
Aleksei leur adressa un grand sourire. On allait voir ce que valait la solidarité Mandalorienne dans ce genre de situation ... Derrière eux, Namka, Sinem et Mark avaient porter leurs armes à l'épaule, et s'étaient abrittés derrière des tables, le bar, ou l'encadrement de la porte. Ils tenaient chacun l'un des six mandaloriens en vue. Au premier pas, au premier mouvement louche, ils presseraient la détente. Et alors, on verrai qui, entre des gosses des rues de Melida/Daan, élevés dans la violence depuis leur naissance, et des guerriers Mandaloriens, entrainés au combat dans la tradition de leurs peuples, savait le mieux manier le fusil blaster dans la cantina. Ce qui était certain, c'est que l'échange de coups de feu ne durerait probablement pas plus longtemps qu'une demi-seconde.

Dans la cantina, les clients avaient désormais troquer leur curiosité par une peur prudente, et s'étaient tous abrités comme ils le pouvaient. Nuls doutes qu'ils seraient les premières victimes en cas de fusillade.
avatar
Nikaïa Elsweyr

Messages : 26
Date d'inscription : 22/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Want a ship ? Fine. Got two ships.

Message  Jan Doneeta le Sam 18 Aoû - 16:30

Bien que cela n'étonna pas Honda, le type qui allait faire le contrat avait encore des potes dans la cantina, malin, en fait le Mando'ade l'avait prévu, et c'était bien pour cela qu'il avait laissé un homme à l'entrée de la Cantina, ainsi, l'autre avait abattu une autre de ces cartes et malheureusement pour lui Honda avait gardé une cartouche, mais l'arrogance de l'homme plaisait au Mandalorien, même avec des guerriers de l'ombre, il continuait de se prendre pour le plus malin, alors que les hommes en armure aurait été capable de massacré sa petite troupe en moins d'un quart de seconde. Il fallait dire que le couteau qu'il avait mis en évidence était aussi une bonne arme, selon les calculs de Honda, au moins l'un des guerriers de l'ombre périrait en cas d'affrontement. Aussi décida-t-il de jouer la diplomatie, après tout, il était là pour récupéré de l'argent pas pour provoquer des problèmes avec les Hutts. Ainsi il se tourna vers les autres Mandaloriens.

[transcription du Mando'a] : Bon, les gars, je pense qu'on peut éviter au maximum un bain de sang, si on le suit, au moins, aucun d'entre nous n'aura de souci dans cette Cantina. Il prends 3 chasseurs supplémentaire, j'en ai un de disponible. Dao, tu va avec eux. Puis se tournant vers Tony. Toi tu peux y aller avec ton pote, je pense que vous disposer d'un chasseur chacun, si ça vous dérange pas, je monterait avec l'un d'entre vous, et on prends le contrat comme proposer par le Rodien, 5 000 dataries pour chaque vaisseau.

Puis il se tourna vers le Rodien et le type du contrat.

On vous à jamais appris que les Mandaloriens sont partout, espace Hutt ou pas, partout où il y a un contrat à accomplir, on est là. On est pas là pour faire les durs à cuire, mais pour trouver du boulot, mais voyez vous, les types que j'ai assommé, j'espère juste qu'il se rappellerons que la solidarité Mandalorienne, c'est pas une légende.
J'ai un chasseur avec moi, pour deux autres je sais pas. Maintenant, je pense qu'on peut tous poser les armes, et commencer à discuter tranquillement, vu que les empêcheurs de négocier en rond on était mis hors d'état de nuire.


Il rendit son sourire à Aleks, sachant que si jamais cela dégénérait en affrontement, les guerriers de l'ombre ferait très facilement mouche et que les autres seraient très mal barré.
avatar
Jan Doneeta

Messages : 12
Date d'inscription : 12/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Want a ship ? Fine. Got two ships.

Message  Darth Maul le Sam 18 Aoû - 19:45

Retournement de situation, les Mandaloriens étaient en position difficile, plusieurs hommes avaient fait leur entrée il y a quelques minutes. Après en avoir reçu l'ordre, Stark retira ses gants à rayon. Honnêtement, il se faisait du soucis. Il connaissait la politique de Zalasta, dans ce genre de situation, celui-ci a qu'une seule idée : Emmener le plus de monde possible en enfer avec lui. Comment ? Et bien très facilement. Avec tout simplement un détonateur thermique. Le bâtiment et ses occupants finiront en poussière. Caché dans sa longue manche, le détonateur et Zalasta guette le moindre geste. Si un seul d'entre eux ose moufeter, BOOOM ! Tony sait qu'il n'hésitera pas, pourvu que tout ailles bien. Puis la proposition de Honda se montra très intéressante.

(Stark) Mando'a : Ça me va, moi et Zalasta disposons d'un vaisseau chacun. Tu viendras avec moi, j'aurai quelqu'un pour me tenir compagnie. Dans le pire des cas tenez vous prêt. Ce genre de situation ne me laisse pas très à l'aise et Zalasta pourrait avoir une réaction ... disproportionnée ...

(Zalasta) Basic : Nous avons deux vaisseaux. Et je suis d'accord avec lui, les armes ne nous mèneront à rien, au contraire, si la situation dégénère, il se pourrait qu'il n'y ai plus de contrat pour personne ... et cette possibilité m'enchante guère ... Donc je vous propose de baisser les armes, tous ensemble, et de négocier calmement cette affaire. On est ici pour gagner de l'argent, pas pour se tirer dessus
.

Zalasta espérait avoir calmé le jeu. Mourir ne l’enchantait pas mais il préférait emmener ses assassins avec lui si cela tournait mal. Quitte à tuer Stark avec lui.
avatar
Darth Maul

Messages : 7
Date d'inscription : 14/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Want a ship ? Fine. Got two ships.

Message  Espoir le Dim 19 Aoû - 15:08

Alors que ça commençait sérieusement à partir en couille, le transporteur posa ses mains sur la table et appela ses... "amis". Il n'était donc pas venu seul. Une personne déjà présente dans la cantina empoigna un sniper, et deux autres personnes, armées jusqu'au amygdales arrivèrent et se préparèrent à faire feu en cas de pépin. Enfin, le "chef" de cette bande sortit un couteau ; et pas n'importe quel couteau. Une arme d'une très grande qualité. Une lame de vingt-cinq centimètres, au moins ! Neevo se leva de sa chaise et fit un pas en arrière, préférant se mettre sur ses gardes.

L'homme proposa alors une affaire aux Mandaloriens. Un contrat de trente-mille crédits avec lui comme sous-traitant ? Mais il était malade ? Mais vu sa position, le Rodien ne pouvait rien faire. Et puis, cette partie commençait à l'amuser. Il se trouver que Jiliac cherchait depuis un moment quelqu'un pour... L'un d'entre eux pourraient faire l'affaire. Celui qui serait choisit par Neevo serait assurément un chanceux de première.

Les Mandaloriens discutèrent alors entre eux et prirent une décision. Neevo n'avait pas comprit un traître mot de ce qu'il disait, mais il pensait savoir. Les réponses apportaient le convainquirent qu'il avait raison ; ils s'étaient arranger entre eux. C'était donc ça, la fameuse solidarité Mandalorienne. Le Rodien se rapprocha de la table et reprit la parole. Tout danger semblait être écarter.


-Très bien messieurs, maintenant que nous sommes d'accord, nous allons pouvoir discuter tranquillement. La cargaison ne sera connu que du seul transporteur, c'est à dire monsieur, dit-il en désignant Aleksei Freig. Je vous donnerais le lieu de destination et la réponse à "pourquoi y a-t-il besoin de chasseurs" une fois que vous aurez signer le contrat que voici.

[i]Neevo leur présenta alors une holo-feuille que son porte-flingue venait de taper. Dedans était résumer un peu tout : les conditions et la paye. Seuls les objectifs manquaient. Et c'était pourtant le plus important ça. En outre, quelque chose d'autre manquait. Mais cela, seul le Rodien le savait, personne d'autre n'irait jusqu'à imaginer cette clause...


-Alors, qu'en dites-vous ?

En attendant que tous eurent signer, le sous-fifre de Jiliac écrivit plusieurs choses sur deux datapads différents. Un pour le transporteur, un pour les escorteurs...
avatar
Espoir

Messages : 20
Date d'inscription : 10/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Want a ship ? Fine. Got two ships.

Message  Nikaïa Elsweyr le Lun 20 Aoû - 7:18


Aleksei Freig
      Et pour 30 000 Dollars de plus ?

Parfait. Les Mandos s'étaient arrangés. Ca ne lui faisait pas gagné d'argent en faisant jouer la concurrence, mais ça lui faisait gagné du temps. Aleksei crut bon de préciser :
    [A. Freig] Rappelez-vous que c'est pas la peine de me tirer une balle dans le dos si vous voulez toucher votre fric, et rappelez-vous que je n'ai jamais d'argent sur moi, donc que ce n'est pas non plus la peine de me descendre pour jouer les détrousseurs.
Tout en rasseyant, le contrebandier planta la lame de son couteau dans la table. Les vibrations de la lame lui permirent de s'enfoncer, presque sans efforts, et comme dans du beurre, de pas loin de dix centimètres dans le permacier. Il faut dire que l'alliage, était un alliage de premier prix aussi. Le tavernier lui lança un regard noir, mais ne protesta pas. La petite troupe de mercenaire avait déjà menacé de faire sauter son établissement après tout ...

Aleksei s'empara ensuite des papiers que lui proposait le Rodien et les lut de gauche à droite, en diagonale, avant de les signer. De toute façon, Jabba était habitué a l'employer dans n'importe quelles situations. Il n'hésiterait pas à lui faire part des emmerdements que lui avait causé un petit rodien de pacotille si tout ça puait l'entourloupe à plein nez. Et puis, il irait trouver un autre employeur ensuite. Non sans laisser un petit souvenir au-dit Rodien. On ne se moquait pas d'Aleksei Freig impunément.

HJ : Sam', un contrat, il doit y figurer l'ensemble de ses clauses. Légalement tu ne signes que ce que tu as lut. Et dans tout les cas, il n'est pas vraiment nécéssaire de s'assurer d'une garantie légale avec des types qui se contrefoutent de la Loi. Chez les criminels, c'est l'ultralibéralisme qui triomphe en permanence !

Je voulais aussi féliciter Tony pour le coup du Détonateur Thermique. C'est du déjà vu dans la saga, mais c'était un bon moyen de reprendre l'ascendant. Ca c'est la classe du chasseur de prime qui triomphe par la ruse !
avatar
Nikaïa Elsweyr

Messages : 26
Date d'inscription : 22/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Want a ship ? Fine. Got two ships.

Message  Jan Doneeta le Lun 20 Aoû - 16:25

Bon l'affaire était terminé, Freig avait gagné cette partie, les mandaloriens était donc à son service. Honda signa le contrat après l'avoir assez rapidement lu, c'était un truc classique, juste pour faire vrai, alors que les Hutts s'en foutait royalement. En fait, Honda supposa qu'il y avait certainement une entourloupe, mais en fait il en avait rien à faire, il voulait simplement la thune.

Puis, il passa le datapad à Dao, qui le signa également, le troisième larron resta en arrière, il aura pour mission de suivre le groupe à distance très respectable pour s'assurer qu'il n'y avait pas de souci. Et pour s'assurer qu'il n'y aurait pas d'attaque trop fourbe de la part des Hutts.


Bon ben allons-y. Freig, a vous de mener la danse.

Puis les deux autres Mando'ade prirent le datapad pour y ajouter également leur signature. Il fit signe à Dao qu'il prenait le chasseur, qu'il n'avait qu'à monter avec Tony.
avatar
Jan Doneeta

Messages : 12
Date d'inscription : 12/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Want a ship ? Fine. Got two ships.

Message  Espoir le Lun 27 Aoû - 11:14

Après avoir lâcher quelques paroles... douteuses à l'attention des Mandaloriens, Freig planta son couteau dans la table. Neevo ne comprit pas comment, ni même pourquoi, mais le couteau s'enfonça profondément. Au moins dix centimètres dans le permacier. Le Rodien commença à paniquer "ho mer**, j'espère qu'il va pas en avoir après moi ce type...". Le tavernier parut énervé par le geste du chasseur de prime mais, franchement, que pouvait-il faire à part rien ? Rien. Rien du tout. Il s'empara alors du contrat, le lit en diagonal et à la va-vite et signa. C'était un habitué de la maison lui, ça se voyait.
L'un des Mandaloriens signa ensuite. Puis un autre. Puis enfin les deux autres. C'était bon, Neevo les avait tous "à sa botte". Il fit signe au porte-flingue encore debout de venir. Il apporta les deux datapads, en tandis un à Aleksei, l'autre aux Mandaloriens. Les informations étaient notées dessus.


-Lisez bien tout, puis partez. Tout est indiqué dedans.

Le Rodien sortit ensuite, suivit par ses deux hommes de mains. Celui encore debout porter l'autre ; quelle bande de bras cassés...

datapad d'Aleksei Freig a écrit:-Apporter la cargaison d'armes sur Naboo.
-Livrer le tout au contact des Desiljic sur place.
-Si la marine Républicaine venez à vous arrêtez, faites tout pour sauvegarder la cargaison.
-Des ennemis des Desiljic tenteront sans doute de vous voler. Les chasseurs auront ordres de vous protéger.

datapad des Mandaloriens a écrit:-Suivre de près le transporteur.
-Le protéger d'éventuels ennemis.
-Ne pas poser de questions.

Tout était clair au moins. Neevo savait comment il les contacterait une fois que la mission serait remplie... Si elle est remplie.
avatar
Espoir

Messages : 20
Date d'inscription : 10/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Want a ship ? Fine. Got two ships.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum