John Kaïser Kaïn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

John Kaïser Kaïn

Message  John Kaïn le Mer 29 Aoû - 21:50

Fiche de Personnage :


Identité :


  • Autre compte : Chancelier Palpatine
  • Nom : Kaïser Kaïn
  • Prénom : John
  • Âge : 31 ans
  • Faction : Kaïn (organisation familiale)/Criminalité et Bas-Fonds Galactique
  • Race : Humain
  • Langues Parlées : Basic, Zabaraki.

Informations du RP :

  • Description psychologique : Comment décrire John, si ce n'est en décrivant la haine et la sadicité elles-mêmes ? La mort est dans ses passes-temps. Offrir la mort est dans ses passes-temps ; dans ses préférés par ailleurs. Il semble aimer voir le sang couler, se répandre sur le sol, imbiber la terre après avoir quitté le corps dans lequel il coule depuis si longtemps. Il semble éprouver du plaisir au fait de voir mourir les gens, il aime les voir souffrir. Il apprend beaucoup des gens de cette manière. Par exemple, il a apprit que la peur de mourir et, le cas échéant, la haine envers son assassin sont les deux derniers sentiments que l'on a lorsque l'on meurt.
    John Kaïn est atteint de schizophrénie paranoïaque, cet homme est quelqu'un de très troublé mentalement. La cupidité et l'égoïsme font partis des premiers défauts repérés en lui. Le Kaïn donne souvent l'impression de parler tout seul, de communiquer avec sa propre personne ; en réalité, ce sont les deux personnalités de John, conséquence de sa schizophrénie, qui discutent entre elles.

    Il ne possède qu'un seul but, ne nourrit qu'un seul et unique espoir : celui de devenir riche et puissant. Oui, ce but est banal ; trop banal pour un Kaïn. Ce n'est donc pas, comme vous vous en doutez, le faite de devenir riche et d'avoir une grande puissance qui l'attirent. Son but est plus grand que ça, en tant que Kaïn il se doit de viser plus haut ; son but est de plier les puissants à sa seule et unique volonté et à rassembler ceux qu'il désire voir sous son contrôle. Généralement, il tente d'éliminer ceux qui refusent... En prenant en compte que dans son vocabulaire, généralement est égal à toujours.

    Maniaque en puissance, John s'est depuis peu passionner pour une nouvelle chose, horriblement cher, mais aussi horriblement satisfaisante et apaisante : les bâtons de la mort. Il sombre depuis peu dans la toxicomanie, et dieu seul sait où cela va le menait... Si seulement ça le mènera quelque part. En outre, cet homme, ce schizophrène, se sert des autres pour accomplir ses dessins. Non, il ne manipule pas ; il se fait passer pour un allié, profite de la personne. Sauf que, tout ce qu'il gagne grâce à cette personne est réinjecté dans sa famille. Ainsi, cette dernière gagne de l'argent, et les "amis" de John en perdent...
  • Description Physique : Un abîme sombre et marron dans lequel on peut sombrer. Lorsque l'on pouvait apercevoir les yeux de John, c'était cela que l'on voit immédiatement : un éclat marron presque irréel. Quand ses yeux vous fixent, ils donnent l'impression de transpercer votre cœur, de vous détruire ; de vous détruire de l'intérieur. Ses cheveux étaient encore plus noirs, encore plus sombres que ceux de son frère Galen. Vous voyez le noir d'ébène ? Les cheveux de John sont encore plus noirs. La chevelure tombait sur ses épaules et sur sa nuque, nue et froide, dissimulant ses yeux perçants, ainsi que son visage entier, ne laissant apparaître que quelques parties de son visage crispé. Ceux qui arrivaient à entrapercevoir ce visage, entre deux mèches de cheveux, voyaient un visage froid, plus mort que vivant ; un sourire sadique se dessine souvent sur son visage, le rendant encore plus maléfique qu'à l'ordinaire, et ses sourcils se froncent facilement. Quand il parle, ses fines lèvres laissent sortir une voix exagérément grave.
    Ses mains, crispées, froides, semblent pianotaient sur un objet imaginaire. Ses doigts se tordent, gigotent souvent dans tous les sens.
  • Histoire : Mort et souffrance. Sadisme et vérité. Destruction et chaos. Voilà les maîtres mots. Citation de Jonathan Kaïn, initiateur de la hiérarchisation de la famille Kaïn.

    La mort sait reconnaitre ses serviteurs. Et elle sait quand il faut les renouveler. La naissance de John n'était pas fortuite ; du moins, les Kaïn ne le pensait pas. Selon d'anciennes croyances propres à cette famille, les hommes de la branche principale naissent sous le signe de la Mort. Mort qui, pour eux, est la déesse de la puissance et du pouvoir.


    Pouvoir et puissance, voilà votre but, voilà votre destinée Marek Kaïn à ses trois fils lorsqu'ils furent en âge de comprendre la phrase.

    John était l'aîné de la branche principale. Lorsque son père décéderait, c'est lui qui prendrait sa place. Il était l'aîné, celui qui succéderait à son père en tant que « dirigeant » ; ainsi, son éducation ne fût pas du tout la même que celle de son frère. Son frère, Galen, était destiné au rôle de l'éternel second. John, lui, avait un but, un objectif prédéfinit. Il ne pouvait pas le choisir. Son mode de vie future lui était d'ors et déjà imposer. C'est pourquoi la vie du Kaïn fut si dur. Il apprit la vraie valeur de l'argent au sein de sa famille, il apprit ce qu'était la puissance, il apprit ce qu'était et ce que signifiait la phrase symbolique des Kaïn "pouvoir et puissance". Sa famille, obnubilée par le fait que la branche principale avait un héritier, ne pensait pas à son bien-être. Elle ne pensait pas à lui du tout d'ailleurs. Elle ne pensait qu'à son entraînement au combat et à son enseignement au monde des affaires. C'est tout. Rien d'autre n'existait dans sa vie, à part le travail. Rien d'autre ne comptait.
    Il n'avait pas le temps de voir son frère. Son frère qui, lui, avait tout ce qu'il voulait immédiatement. Son frère qui avait le droit de sortir et qui n'avait pas entraînement à la vibro-épée tous les jours, qui n'avait pas des bouquins sous le nez après chaque entraînement. John était jaloux de son frère. Il haïssait Galen. Il le haïssait, car il n'avait pas eu de vie, pas eu d'enfance, alors que Galen avait eu l'enfance qu'il voulait et qu'il façonnait sa vie future comme il le souhaitait.


    La haine, l'argent et la mort. Voilà votre sang, votre corps et votre esprit. Citation des écrit saints de Jonathan Kaïn, prophète de la Mort.

    Vous vous demandez sans doute pourquoi John était obligé de souffrir de cette manière. La réponse était aussi simple qu'étrange. Il est un Kaïn, de la branche principale qui plus est. Il est l'aîné de la branche principale pour être plus précis. L'aîné de la branche principale dirigeait la famille tout entière, il avait autant de droit que de devoir envers elle, il devait l'emmener jusqu'à la puissance. Cette famille ressemblait plus à une famille noble d'autrefois, ou même à une véritable organisation, qu'à une famille de nos jours. Pourtant, c'était comme cela. Pourquoi ? Car il le fallait. Pourquoi le fallait-il ? Car les dieux en on décidés ainsi... Pour que les Kaïn soient sûr que les aînés puissent apporter pouvoir et puissance aux leurs, ils devaient être entraîné spécialement jusqu'à ce que leurs pères meurs. L’entraînement démarre à sept ans. Il se poursuivait des années.
    C'est donc ainsi que John vécu. Il emmagasinait des tonnes d'information, apprenait à manier un peu de toutes les armes. Du simple pisto-laser au lance-roquette, en passant par la vibro-lame et le sniper. A vingt-deux ans, il n'opposa plus aucune résistance. Tuer, détruire, gagner... Tout ces principes qui paraissent inaccessible à la plupart des gens faisaient partis des acquis de John, ils étaient même plus ; ils étaient sa manière de vivre. Il était attaché de corps et d'esprit aux principes de bases de sa famille : la haine, l'argent, la mort, le pouvoir et la puissance. Il n'avait gardé que quelques émotions en lui, et il avait chassé les autres telles que l'amour, l'amitié, la peur. Tout avait disparu. Les Kaïn étaient persuadés d'avoir chassés de lui toutes c'est émotions d'enfant. Mais aucun homme ne peut faire disparaître totalement les émotions humaines de son esprit. Aucun. Car tous les êtres humains ressentaient un jour l'amitié, l'amour, la tristesse, la peur. Ils définissent la race humaine, et sans eux, rien de tout ce qui existe aujourd'hui n'aurait existé. Malheureusement, il n'avait pu qu'être ce qu'on voulait faire de lui : un monstre sanguinaire assoiffé de pouvoir. Il n'était plus lui. Il était ce que sa famille voulait faire de lui. Il était un Kaïn.


    La Mort nous a apporté l'argent et la puissance. Pourquoi donc la renier ? Suivons la voie de lumière qu'elle a tracé devant nous. Suivez la voie sacrée de la Mort, et vous serez récompensé. Citation des écrits saints de Jonathan Kaïn.

    A vingt-trois ans, l’entraînement infernal de John prit fin. La Mort qui avait fait naître Trass, le père de John, vint réclamer son dût. Durant la nuit, lorsque les ténèbres les plus complets avaient envahies le monde, la Mort vînt chercher Trass, et l'emporta avec elle ; sa femme découvrit le cadavre au réveil et, dans un cri de terreur et de tristesse, elle appela le reste de la famille. Ainsi s'éteint Trass, père de John et fils de Marek. Tout ce qui appartenait à Trass revint à son fils. Tout ce qu'il possédait, du plus petit crédit à la maison sur Coruscant, revint à John. Enfin il avait ce pourquoi il travaillait comme un forçat depuis tant d'années. Enfin, il était récompensé.
    Il remarqua également, et ne se priva pas de le noter, le dégoût de Galen pour n'avoir rien reçu. John considérait ça comme une juste revanche, un juste retour des choses. Oui, il était réellement heureux du dégoût de Galen. La haine qu'avait apporté son éducation s'appliquer désormais pour chaque être vivant, même pour sa famille.
    Il se débrouillait plutôt bien pour gérer les affaires de la famille, bien que les autres ne l'ait pas encore vraiment accepter. Il n'avait rien fait qui lui permette d'être considéré comme un vrai "dirigeant" Kaïn. Aucun membre de la famille ne le considérerait comme un vrai aîné tant qu'il n'aura pas fait quelque chose d'éclatant pour la famille... Quelque chose qui lui permettrait d'être connu pendant des décennies.

    Savez-vous ce qu'il se passe lorsque les siens ne sont pas appréciés à leur juste valeur ? Ils ont souvent des réactions étranges, irréfléchies. Elles peuvent être aussi violentes que promptes. C'est ce qu'y arriva au frère de John. Personne n'en connaissait vraiment la raison, mais l'aîné pensait avoir une réponse, bien que rien n'était sûr. John avait alors vingt-cinq années standards.
    Le scandale résultant de la fuite de Galen fût bien vite étouffé par John. La vie, le temps qui coule reprirent leurs droits. Les dirigeants des deux branches secondaires faisaient pression sur John ; ils essayaient d'obtenir plus de pouvoir et d'influence qu'ils n'en avaient déjà. Le chef de la famille ne pouvait rien contre eux, du fait que personne n'oserait encore le suivre. Il fallait faire quelque chose, et vite...

    Ce n'est qu'à ses vingt-six ans qu'il augmenta son influence et sa puissance au sein de la famille. Il assassinat l'un des deux autres dirigeants, devenu trop gênant pour lui. Le fils de ce dernier prit sa place. Il n'osa pas, comme son défunt père, provoquer son "supérieur". Les querelles intestines furent stopper par John.


  • Inventaire : -Possession des Kaïn
    -Un pistolet blaster
    -200 crédits
  • Vaisseau : Chasseurs Lourds HLAF-500

Autre :

  • Disponibilité du joueur : Voir Palpatine
  • Indisponibilité permanentes : Voir Palpatine
  • Fuseau horaire : Voir Palpatine.

    [X] En cochant cette case, j'accepte de voir mon PJ mourir lors d'un combat avec d'autre personnages (facultatif, c'est une question de FairPlay)

John Kaïn

Messages : 1
Date d'inscription : 29/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum